ronds decoratifs
logo Paris-Montagne

Ouvrons les portes !

Sollicitée par “Ouvrons les Portes”, la HALDE recommande de mettre un terme à l'existence des internats non-mixtes.

Sollicitée il y a plus d'un an par le collectif “Ouvrons les portes” la Halde s'est auto-saisie pour enquêter sur la non-mixité des internats de certaines classes préparatoires.

Selon la Halde “aucun des arguments avancés par les autorités concernées lors de l'enquête ne permet de considérer que le fait de réserver les internats concernés exclusivement au garçons poursuivrait un but légitime cette restriction étant essentiellement structurelle et issue d'un contexte historique largement révolu”.

La Halde confirme que cette discrimination selon le sexe renforce également des discriminations sociales. En effet “les éléments financiers obtenus par la Hadle auprès des établissements concernés font apparaître que le coût de revient des études pour un interne est systématiquement moins élevé que pour les personnes hébergées hors de l'établissement, y compris dans le cas de conventions passées entre l'établissement et des foyers”.

Enfin, la Halde déplore, tout comme notre collectif, qu'il y a eu une réelle absence de volonté de la part des autorités concernées : “Les argument tenant aux difficultés pratiques de création d'un internat supplémentaire pour les filles ne font que confirmer l'absence de volonté, en l'état actuel, de les accueillir au sein des internats existants.”. Elle pointe « la question du but poursuivi par une telle exclusion ».

Le collectif “Ouvrons les portes” se félicite de cette prise de position. La Halde donne ainsi raison à la mobilisation de notre collectif d'associations, des 3000 signataires de notre pétition, des lycéens concernés. Nous suivrons de près la mise en place du « plan d'action afin de mettre un terme à l'existence des internats non mixtes » que la Halde recommande « au Ministère de l'Education nationale et au Président de la conférence des grandes écoles en collaboration avec les régions concernées ». Par ailleurs nous veillerons également à l'application des solutions alternatives et « à un coût égal » que la HALDE « recommande dans l'intervalle aux établissement et aux régions concernées »

Sujets connexes : Société
Decor bas droite Decor bas droite pour scroller