ronds decoratifs
logo Paris-Montagne

Le mot des fondateurs

LIVIO RIBOLI SASCO, Porte-Parole, Président de Paris-Montagne de 2005 à 2009, ancien élève de l’Ens, docteur en biologie théorique Ens-Paris Descartes

« Paris-Montagne répond à la nécessité de revaloriser les sciences, tant comme perspective d’études que comme formation citoyenne. Dans ce domaine où rapports et constats politiques s’accumulent, et alors que les institutions n’ont pas toujours su réagir avec la dynamique nécessaire, de jeunes étudiants et chercheurs motivés ont su entreprendre, en toute indépendance.

Gage de réussite, les lycéens accueillis en 2006 prennent déjà le relais pour insuffler de l’énergie dans l’association et donner ce qu’ils ont reçu aux générations qui les suivent. Paris-Montagne était un festival à inventer. C’est désormais un ensemble de programmes innovants et expérimentaux qui, nous l'espérons, contribuerons à inventer une école et des universités plus justes et plus épanouissantes, qui offrent à tous des perspectives d’avenir et une liberté intellectuelle pour oser changer le monde. »

--> Découvrir son site internet : www.livio.fr

ALICE RICHARD, ancienne Vice-présidente de Paris-Montagne, elle est actuellement coordinatrice de programmes pour le European Council on Foreign Relations.

« Les jeunes auxquels nous nous adressons feront la société et la recherche de demain ; les faire rêver, les informer, c’est aussi les inciter à aller de l’avant. Nous appelons à ne pas décevoir leurs espoirs : de vrais moyens doivent être accordés d’urgence aux universités. Derrière notre initiative, il y a une réelle volonté de sensibiliser ces jeunes à l’importance du rôle de moteur social qu’assume la recherche. Il est crucial de saisir la portée de cet enjeu collectif, à l’heure où notre pays se doit d’adopter une politique de recherche ambitieuse. »

FRANCOIS TADDEI, Conseiller scientifique de Paris-Montagne, Directeur de recherche INSERM, fondateur du Centre de recherches interdisciplinaires.

« À l’image de ce qui existe depuis 10 ans en Hongrie, les chercheurs français commencent à ouvrir les portes de leurs laboratoires à la société et aux jeunes en particulier. La rencontre de personnes passionnées, aux parcours parfois insolites peut être décisive dans une vie. En miroir la venue de ces jeunes dans les laboratoires peut apporter un éclairage inattendu sur nos propres travaux de chercheurs et être porteur d’une surprenante créativité. Nous incitons l’ensemble des chercheurs et étudiants à rejoindre cette dynamique d’ouverture, à la croisée de l’excellence et de la solidarité. »

--> Découvrir sa page personnelle : www.necker.fr/tamara/pages/francois.html

RICHARD-EMMANUEL EASTES, ancien Vice-Président de Paris-Montagne, Professeur agrégé de chimie à l’Ecole normale supérieure (ENS, Paris), Responsable Education-Valorisation-Ethique au Département d’Etudes Cognitives (ENS), Chercheur associé à l’Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et Techniques (Université Paris I), Chercheur associé au Laboratoire de Didactique et d'Epistémologie des Sciences (Université de Genève), Directeur du Groupe Traces (Ecole normale supérieure).

« Partant du constat que les dispositifs de médiation scientifique étaient très souvent élitistes, soit parce qu'onéreux et accessibles aux collectivités riches, soit parce que n'attirant que des publics déjà intéressés par la science, nous nous devions d'imaginer un lieu spécifiquement dédié aux publics "éloignés de la science", dans tous les sens du terme. Paris-Montagne, par son festival, sa Science-Académie et ses autres actions, réussit ce pari depuis plusieurs années déjà. Ce faisant, il permet non seulement à des jeunes de découvrir des disciplines pour lesquels ils s'autocensurent naturellement, mais aussi d'apprendre les codes et les valeurs du débat argumenté, de la discussion constructive, ou encore du spectacle vivant. »

--> Découvrir sa page personnelle : http://sites.google.com/site/reeastes/home
Dernière modification : 19/11/2010 14:31
Decor bas droite Decor bas droite pour scroller