ronds decoratifs
logo Paris-Montagne

Argent, 2011/2012

En 2011/2012,  l'association Paris Montagne accompagne des groupes de citoyens de tous âges et tous horizons dans leur réflexion sur les enjeux de société propres au thème de l'argent.

Après une soirée de courtes conférences sur l'argent où tous étaient conviés, chaque groupe a ensuite défini et exploré une problématique spécifique.

A l'issue de rencontres de chercheurs ou autres spécialistes, de visionnages de film, de visites et de débats, les groupes parisiens ont formulé des convictions et idées reflétant l’état de leurs réflexions. L'ensemble des groupes franciliens a été invité à exprimer ces convictions lors d'un débat régional le mardi 19 juin au Conseil Régional d'Ile de France.

Enfin, les groupes QSEC parisiens ont partagé leurs analyses à l'occasion du Festival de Sciences Paris-Montagne du 18 au 21 juillet 2012. 

 


 

 Groupe Centre Social La 20ème chaise 

Problématique: Comment fait-on avec peu ?

Parcours: Une douzaine d'habitants du 20ème arrondissement fréquentant le centre la 20ème chaise s'est interrogé sur le « faire avec peu » : Est-il subi ou assumé ? Peut-il être créateur de nouvelles formes de richesses ? Plusieurs séances ont permis d'explorer quelques moyens alternatifs : l'économie sociale et solidaire, les SEL, la décroissance … Un débat riche en points de vues qui s'est achevé par une université populaire et citoyenne ouverte à tous.

Conclusions:

-  Certains envisagent « le faire avec peu » comme une contrainte, avec pour but d'accéder à plus de consommation, d'améliorer leur pouvoir d'achat; quand pour d'autres il s'agit de réduire cette consommation, d'imaginer d'autres « systèmes » permettant de maîtriser la croissance économique.

- Les alternatives permettant de survivre, vivre, voire s'épanouir avec peu d'argent créent d'autres richesses que celles habituellement prises en compte.

- Il faut créer d'autres indices que le PIB, faisant plus de place à la qualité, au bien-être, ce qui permettrait de mieux mesurer la richesse d'une société.


- Il faut axer la pédagogie dès la maternelle sur le travail collaboratif et la dynamique de groupe afin de rompre avec le déficit d'être ensemble dont souffre la société et que pallient les SEL, par exemple.

Un film a été réalisé sur  le parcours du groupe en vidéo ( Un film de Stéphanie Dupré - Tronches Bobines en association avec Paris-Montagne te la 20ème chaise) et projeté à l'occasion d'une Université Populaire et Citoyenne le 28 avril 2012.


 Groupe Université Permanente de Paris

Problématique : La crise actuelle est-elle compréhensible? Comment, dans la crise actuelle, les problèmes financiers et ceux des dettes souveraines sont-ils liés?

Parcours: A travers des rencontres avec des chercheurs, des militants associatifs ou journalistes, les séniors de l'UPP ont pu appréhender les origines de la crise et explorer des pistes de solutions ou alternatives (altermondialisme, décroissance, mutualisation des dettes...). 

Conclusions:

- Les banques devraient être mieux encadrées; il devrait y avoir une séparation nette entre leurs activités de dépôt et d'investissement / spéculation.

- Le modèle économique basé sur la croissance à tout prix doit être changé.

 


 Groupe Science Académie - Création de l'Argent

Problématique : Comment crée-t-on et fabrique-t-on l'argent? 

Parcours: Pendant les vacances d'avril, un groupe de lycéens de la Science Académie a plongé au cœur des origines de l'argent et a décrypté, avec des chercheurs d'horizons variés, aussi bien l'apparition des premières monnaies que le rôle de la banque de France vis à vis de l'euro. 

Conclusions:

- L'argent n'a pas de valeur en soi.

- L'argent est apparu au même moment que la démocratie

 


 Groupe Doc en Stock

Problématique: Le financement de la Recherche

Parcours: Les jeunes chercheurs de l'association Doc en Stock se sont interrogés sur la rémunération des chercheurs, les divers mode de financement de la recherche, de ses acteurs ainsi que  son évaluation. 

Conclusions:

- Que ce soit sur le financement des projets ou de nouvelles embauches, l'évaluation des chercheurs doit se baser sur d'autres critères que la seule  productivité scientifique.

- Les sociétés anonymes bénéficiant sur le long terme des résultats de la recherche fondamentale doivent contribuer au financement de la recherche publique.

Leurs réflexions ont ensuite été illustrées par deux planches de bande dessinée.


Groupe de Terminales ES

Problématique : Qui sont les acteurs de la finance?

Parcours:  Ces 25 lycéens ont profité de leurs vacances scolaires pour aller à la rencontre de plusieurs acteurs du monde de la finance et notamment des intervenants rattachés à l'Institut Louis Bachelier. Ils ont également pu appréhender les enjeux liés à ce secteur à travers des échanges avec des sociologues ou lors de la projection de “Quants, les alchimistes de Wall Street” (en partenariat avec le festival international du film scientifique PARISCIENCE, film produit par VPRO et lauréat du Prix Audace au festival Pariscience 2010, remis par la Région Ile de France).

Conclusions:

- Il faudrait plus d'initiatives favorisant la compréhension du fonctionnement de la finance car nous sommes tous concernés.

- Le secteur financier devrait se doter d'une éthique globale. Comme d'autres secteurs professionnels, la finance devrait être régie par une déontologie qui pourrait être imposée par des codes, lois, instances de régulation ou systèmes de contrôle indépendants.

- Le monde de la finance gagnerait à se diversifier, notamment en étant accessible autrement que par des écoles de commerce ou grandes écoles.

- Afin de mieux estimer les risques, il faudrait créer de nouveaux modèles en ingénierie financière. Ceux-ci devraient avoir moins d'importance et être compris par les traders et directeurs de banques.


 Groupe « Associations »

Problématique: Le financement des associations, entre contraintes et éthique

Parcours: Bénévoles, volontaires et salariés de plusieurs associations ont débattu sur les stratégies permettant de développer des ressources associatives tout en ayant des exigences éthiques et ont exploré d'autres modes de fonctionnement (sociétés coopératives).

Conclusions:

- Les associations devraient être reconnues pour leur triple dimension politique, sociale et économique.

-  Il faut valoriser le capital humain au sein des entreprises commerciales, en créant des sociétés coopératives. Celles-ci sont en effet dotées de règles strictes d'affectations des bénéfices et d'un fonctionnement démocratique.

 


  Groupe Science Académie - Biodiversité

Problématique : Combien coûte un arbre? ou l’évaluation de la destruction de la biodiversité et des services rendus par la nature

Parcours: 19 lycéens inscrits au programme Science Académie, ont pu découvrir l'évolution de la biodiversité et le rôle de l'Homme dans sa préservation et sa dégradation. Un point de départ qui leur a permis de questionner , pendant toute une semaine la notion de valeur de la biodiversité ainsi que celle des enjeux énergétiques et écologiques d'une bonne gestion économique de la biodiversité.

 Conclusions:

- Il faudrait exprimer en argent les impacts environnementaux mais de nombreux modèles ne sont pas encore vérifiés.

- Un impôt pour l’environnement pourrait être mis en place et correspondrait à un pourcentage du salaire.


 Groupe Espace Public Numérique (EPN) des Olympiades

Problématique: Argent & Multimédia

Parcours: A travers des séances mêlant pratique et réflexion, une vingtaine d'habitants du 13ème arrondissement se sont réunis à l'EPN  pour questionner la notion de valeur des produits multimédias, les enjeux des logiciels libres et le statut de l'argent « dématérialisé ».

Conclusion

- Les choses virtuelles sont en fait des bien numériques, que l'on peut chiffrer.

 

 

Dernière modification : 17/12/2012 11:47
Decor bas droite Decor bas droite pour scroller